Gaz naturel: la Chine prête à investir en Alaska

Trois organismes étatiques chinois ont conclu un accord pour développer des infrastructures de gaz naturel liquéfié (GNL) en Alaska, avec jusqu’à 43 milliards de dollars d’investissements prévus, selon un texte signé jeudi au deuxième jour d’une visite du président américain Donald Trump à Pékin. Le géant pétrolier chinois Sinopec, le fonds souverain chinois CIC et la banque étatique Bank of China se sont alliés à l’Alaska et une firme publique locale, l’Alaska Gasline Development Corporation, pour doper l’exploitation de GNL dans cet Etat américain proche de l’Arctique.

Cet accord, qui marquerait le premier investissement chinois dans le gaz naturel américain, prévoit des investissements conjoints totalisant jusqu’à 43 milliards de dollars, ont précisé les services du gouverneur de l’Alaska, dans une déclaration obtenue de source diplomatique. Dans le détail, les différentes parties entendent contribuer à la construction d’un réseau d’infrastructures, dont un gazoduc reliant le nord de l’Alaska à une future usine de liquéfaction au sud de l’Etat, un terminal d’où le gaz pourrait ensuite être acheminé vers l’étranger, a précisé plus tard Sinopec dans un communiqué.

Cet accord devrait créer “jusqu’à 12.000 emplois américains” et réduire l’abyssal déficit commercial américain de “10 milliards de dollars par an”, s’est de son côté enthousiasmé le bureau du gouverneur. Sur les dix premiers mois de l’année, l’excédent commercial du géant asiatique vis-à-vis des Etats-Unis s’élevait à 223 milliards de dollars, selon les chiffres des douanes chinoises. Ces investissements chinois proposés en Alaska sont inclus dans une moisson vertigineuse d’accords commerciaux, d’un montant total dépassant 250 milliards de dollars, dévoilés jeudi par le président Trump et son homologue chinois Xi Jinping.

Source: http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2017/11/09/97002-20171109FILWWW00186-gaz-naturel-la-chine-prete-a-investir-en-alaska.php

EnglishFrench